networker depuis sa cuisine : la classe

Comment commencer à construire votre réseau ?

Ça y est ! Vous vous apprêtez à faire le grand saut. Celui de bâtir un réseau de contacts qui vous aidera à propulser vos projets. Mais vous vous posez certainement cette question : par où je commence ? Et bien vous tombez à pic ! Cet article vous livre un mini guide en 5 étapes pour commencer à créer votre réseau. C’est parti !

 
 

Étape 1 : Faire un état des lieux

 

Si vous démarrez dans le networking vous pourriez vous dire que vous commencez de zéro. Et bien bonne nouvelle : personne ne commence de zéro en networking ! Vous avez d’office un début de réseau.

 

Si au contraire vous avez déjà des centaines de relations sur LinkedIn, vous pourriez croire que vous avez un réseau bien plus grand que ce qu’il n’est en réalité.

 

Pour savoir où vous en êtes vraiment, je vous conseille de prendre une feuille et de lister les membres de votre vrai réseau. 

 

Oui j’insiste sur le mot vrai. Comme on l’a évoqué dans cet article, une personne ne fait partie de votre réseau qu’à partir du moment où vous l’avez rencontrée (en discutant avec elle, pas uniquement via une demande de connexion sur les réseaux sociaux) et que la relation s’est installée (en prenant des nouvelles, en faisant un call, en buvant un café ensemble, etc.).

 

À partir de ces deux conditions (rencontre et relation installée), vous pouvez lister les personnes qui constituent votre vrai réseau à l’heure actuelle.

 

Si vous avez du mal à démarrer, parcourez votre répertoire de contact, vos amis facebook, vos relations LinkedIn, votre pile de cartes de visite, essayez de penser à vos amis de promo, vos anciens collègues, etc. Listez chaque personne qui remplit les deux conditions.

 

Si vous hésitez pour certaines personnes, posez-vous la question “Si je lui envoyais un mail maintenant pour lui poser une question ou lui demander un conseil, est-ce qu’il ou elle fera de cet email une priorité ?”. Si la réponse est oui, la personne fait partie de votre réseau. Sinon, elle n’en fait pas (encore ?) partie.

 

Vous devriez arriver à une liste de 10 à 30 personnes environ. Ces 10 à 30 personnes sont le noyau de votre réseau. C’est votre point de départ.

 

Étape 2 : Consolider le noyau

 

Maintenant que vous avez fait un état des lieux pour identifier les personnes de votre vrai réseau, prenez un peu de temps pour consolider les relations que vous avez avec ces personnes.

 

Comme on le répète souvent chez Weavve, réseauter ce n’est pas que faire des rencontres, il faut aussi entretenir les relations avec ces personnes. Dès lors, autant commencer par les premières personnes de votre réseau.

 

Comment faire ? En demandant des nouvelles via un petit message, en prévoyant un call ou un resto, en invitant à un événement, etc. C’est un peu comme quand vous prenez des nouvelles d’un ami !

 

Étape 3 : Prendre un cap

 

Le networking a d’autant plus d’intérêt quand il y a un objectif clair derrière. 

 

Par exemple, si vous cherchez à changer de secteur d’activité vous pourriez vouloir rencontrer des personnes dans ce nouveau secteur d’activité pour en apprendre davantage et/ou trouver un emploi. Un autre exemple, si vous souhaitez lancer une startup, vous pourriez vouloir rencontrer des personnes qui ont accompli cela précédemment afin d’avoir des conseils sur diverses dimensions, trouver un associé, trouver des partenaires, … 

 

Cette étape consiste donc à fixer l’objectif de son réseautage. Nous avons fait un article complet sur ce sujet.

 

Vous pourriez vous demander pourquoi cette étape arrive seulement maintenant. En réalité, elle se déroule de manière simultanée avec l’étape précédente. Lorsque vous allez reprendre contact avec les membres de votre réseau, accordez une attention particulière aux personnes qui pourraient vous aider à atteindre l’objectif que vous venez de vous fixer. Ces personnes pourraient vous y aider par deux moyens :

  • soit elles sont elles-mêmes capables de vous aider dans la poursuite de votre objectif (en vous proposant un emploi ou en vous apportant des conseils sur votre projet par exemple)
  • soit elles connaissent des personnes qui en sont capables et peuvent donc vous mettre en relation avec elles.

 

Dans le deuxième cas, exploitez au maximum le pouvoir de la recommandation ! Quand on contacte une personne “de la part de…”, il y a beaucoup plus de chances d’obtenir une réponse positive. Si la personne de votre réseau peut vous présenter directement (par email ou en vrai par exemple), c’est encore mieux. Dites-vous que peu de gens ont envie de parler avec un.e parfait.e inconnu.e, mais quand il s’agit de faire plaisir à une connaissance commune c’est tout autre chose 😉.

 

Envoyez un message particulier aux personnes qui pourraient vous aider par un des deux moyens ci-dessus en leur expliquant que vous aimeriez discuter avec eux de votre projet et ce qu’elles pourraient vous apporter.

 

Cela ne veut pas dire qu’il faut abandonner les membres de votre réseau qui ne peuvent, a priori, pas vous aider à atteindre votre objectif par aucun des deux moyens. N’oubliez pas qu’il faut toujours être sincère et authentique quand on réseaute, agir de manière désintéressée apporte souvent des bonnes surprises ! Vous pourriez être surpris par le réseau de certaines personnes !

 

Étape 4 : Rencontrer les proches de votre réseau

 

En discutant avec les membres actuels de votre réseau, vous avez pu leur parler de vos projets actuels, vous avez certainement reçu des conseils et avez été mis en relation avec des personnes de leurs réseaux respectifs. Si c’est le cas, bravo ! Cela veut dire que vous êtes lancé.e !

 

Commencer par réseauter avec les proches de votre réseau a plusieurs avantages :

  1. Cela vous permet de profiter du pouvoir immense de la recommandation : “Xavier m’a conseillé de prendre contact avec vous, il m’a dit que vous pourriez me donner votre avis à propos de …”, “Julie me suit dans ce projet et lors de notre discussion à propos de … elle m’a conseillé de discuter avec vous de …”.
  2. Cela vous permet également d’être plus à l’aise car ce ne sont en fait pas de parfaits inconnus et que vous mettez plus de chances de votre côté grâce au point 1.
  3. C’est un moyen assez simple de trouver des personnes à rencontrer !
 

Attention de ne pas tomber dans le piège fréquent qui consiste à rencontrer du monde juste pour faire plaisir aux personnes qui vous les conseillent ! Vous n’êtes jamais obligé.e de rencontrer quelqu’un. Si une personne ne vous intéresse pas ou que vous ne comprenez pas exactement pourquoi un membre de votre réseau veut que vous la rencontriez, n’y allez pas. En effet, si vous n’êtes pas réellement intéressé.e cela se sentira et cela sera pénible pour vous et la personne en face qui s’en rendra compte.

 

Dès lors, quand vous ne comprenez pas pourquoi une relation veut que vous rencontriez une personne, demandez clairement ce qu’elle pourrait apporter et ce que vous pourriez lui demander. Si cela ne vous semble pas pertinent, garder son contact quelque part mais n’y allez pas. Mettez toujours la sincérité et l’authenticité au premier plan. Si vous n’avez aucun intérêt sincère pour une personne vous ne réussirez pas à construire une relation professionnelle profitable avec cette dernière.

 

Étape 5 : Élargir petit à petit 

 

Chez Weavve, nous sommes persuadés que ce n’est pas le nombre de relations d’un réseau qui compte, c’est la qualité qui prime.

 

Dès lors, élargissez votre réseau à partir des nouvelles relations créées grâce à l’étape 4 mais n’oubliez pas que le nombre n’est pas l’objectif. L’objectif est d’avoir un réseau de qualité qui vous permette d’atteindre vos objectifs. En ayant toujours en tête que chaque relation doit être profitable dans les deux sens donc il faudra pouvoir être présent.e pour ces personnes en retour.

 

Dans cette étape, continuez à appliquer les ressorts des étapes précédentes : privilégiez la recommandation et entrez en contact avec des personnes qui vous intéressent vraiment et qui pourraient vous aider à atteindre vos objectifs.

 

Une bonne idée pourrait être de se fixer un objectif de rencontres par mois. Par exemple, vous pourriez vous fixer de rencontrer 5 ou 10 nouvelles personnes chaque mois. Encore une fois, privilégiez la qualité. Si vous voulez devenir premier ministre, il vaut mieux connaître 20 ministres que 2000 maires. Je ne m’y connais pas en politique mais vous avez compris l’idée 😉.

 

En conclusion

 

Nous avons vu dans cet article comment partir de vos connaissances actuelles pour bâtir un réseau professionnel qui vous accompagnera dans la réalisation de vos projets. 


C’est donc à vous de jouer maintenant ! Soyez organisé.e, sincère et authentique pour construire le réseau influent que vous méritez. 


Bonne chance !

Santo Raneri

Santo Raneri

Founder @ Weavve

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
.

Découvrez aussi

réseauteur qui boit un café
Networking

Qu’est-ce qu’un bon réseauteur ?

On pense souvent que pour être un bon réseauteur il faut être extraverti. En réalité, c’est une idée reçue. Le networking n’est pas un don, ça se travaille !