Outils sur une table

Comment bien choisir ses outils de networking pour sortir du lot ?

Vous en connaissez sûrement plusieurs : profil LinkedIn, carte de visite, CV, applications de rencontre version networking, site web personnel, etc. Comment bien choisir parmi ces outils ? Qu’est-ce qui est indispensable pour vous ? Quels outils vous permettront de sortir du lot ? On y répond ici !

 

Le but des outils de networking est de vous aider dans la tâche de construction de votre réseau et seront principalement utiles pour rencontrer de nouvelles personnes.

 

Pour rappel, réseauter se décompose en deux étapes : rencontrer des personnes et entretenir les relations avec ces dernières. Pour entretenir les relations, nous avons déjà évoqué dans cet article quelques moyens : faire un call, envoyer un message ou un email, organiser un déjeuner, aller boire un café, … Vous pouvez donc utiliser les outils que vous avez l’habitude d’utiliser pour réaliser ces tâches 😊.

 

Par contre, en ce qui concerne la première phase, les outils sont plus spécifiques ! Typiquement, certains de ces outils vont vous aider à véhiculer une bonne impression auprès des futurs membres de votre réseau professionnel alors que d’autres vont vous aider à découvrir de nouvelles personnes

 

Pour ce qui est des outils de la première catégorie, c’est-à-dire ceux qui vous aident à renvoyer une bonne impression, ils peuvent véhiculer une image de vous selon l’un de ces trois types :

 

  • une image non contrôlée (un article sur vous sur un site qui ne vous appartient pas, des photos de vous sur le mur Facebook d’un ami, …)

  • une image contrôlée dans un environnement non contrôlé (votre profil LinkedIn, votre profil Facebook, …)

  • une image contrôlée dans un environnement contrôlé (carte de visite, CV, portfolio, votre site web, …)

Le processus de sélection et de préparation des outils de cette catégorie va donc se dérouler autour de ce concept d’image véhiculée en essayant de contrôler le plus possible l’impression que vous allez renvoyer. Nous découvrirons ensuite quelques applications pour trouver de nouvelles personnes à rencontrer. C’est parti !

 

Étape 1 : Définissez l’image que vous souhaitez transmettre

 

Pour contrôler l’idée que les gens se feront de vous, il faut d’abord vous fixer sur l’image que vous désirez transmettre ! Pour cela, basez-vous sur votre projet actuel et sur l’objectif de votre networking. Si vous le souhaitez, découvrez cet article complet sur la détermination de votre objectif de networking.

 

Si votre but est de créer votre société, vous voulez naturellement que les personnes que vous allez rencontrer vous voient comme une personne déterminée qui est en train de monter sa société.

 

Si votre but est de trouver un job en marketing digital et que vous êtes comptable, évitez de renvoyer l’image d’un comptable uniquement intéressé par son domaine. Essayez de communiquer l’impression d’un passionné du marketing digital qui occupe, pour l’instant, un poste de comptable. Il est impératif qu’il y ait un lien clair entre ce que vous allez dire en prenant contact avec une personne et l’image que vous renvoyez à cette personne. 

 

Définissez donc noir sur blanc la perception que vous aimeriez renvoyer.

 

Étape 2 : Évaluez votre image actuelle

 

Maintenant que vous savez ce que vous aimeriez que les personnes que vous allez contacter pensent de vous, découvrez l’impression qu’un inconnu peut se faire de vous.

 

Pour cela, vous pouvez taper votre nom sur Google pour vérifier ce qui tombe. Inspectez aussi vos profils Facebook, Instagram, LinkedIn, etc. Sur LinkedIn, prêtez une attention particulière au titre de votre post, à vos compétences, à votre résumé et à la description de vos expériences.

 

Une fois que vous avez établi cet état des lieux, mettez par écrit l’image que vous renvoyez actuellement en prenant du recul. Imaginez que vous êtes un parfait inconnu qui tombe sur toutes ces infos, que penseriez-vous ?

 

Ceci fait, vous pouvez comparer l’image que vous souhaitez renvoyer (étape 1) avec celle que vous transmettez à l’heure actuelle. 

 

Étape 3 : Faites un petit nettoyage de printemps !

 

Une fois que vous avez pu réaliser cette comparaison, vous avez en tête les éléments qui nécessitent des modifications.

 

Premièrement, une partie des modifications pourrait être de faire un tri sur certains de vos réseaux sociaux, comme supprimer certaines photos douteuses ou carrément supprimer des comptes sur des sites que vous n’utilisez plus. Ça peut être l’occasion de faire du tri au final 😉.

 

En ce qui concerne votre image non contrôlée, vous pourriez vous trouver dans une situation où un ami a posté il y a 5 ans une photo un peu compromettante de vous. Dans ce cas, n’hésitez pas à envoyer un message à cet ami pour lui demander de la supprimer.

 

Étape 4 : Choisissez vos outils

 

Une fois que ce tri a été effectué, il est temps de sélectionner les outils que vous allez utiliser activement, c’est-à-dire les outils qui vont vous aider à sortir du lot et à rencontrer de nouvelles personnes intéressantes. Parcourons ensemble ceux qui pourraient vous être utiles.

 

LinkedIn

 

Comment ne pas parler de LinkedIn ? Il s’agit du réseau social professionnel le plus connu et le plus utilisé. 

 

Sur LinkedIn, accordez une attention particulière à votre profil afin qu’il puisse transmettre l’image que vous souhaitez. Voyez ce profil comme une vitrine vers le monde extérieur. Comme évoqué plus haut, prêtez attention à votre titre de profil, à vos compétences, à votre résumé et à vos expériences passées. Adaptez ces champs en priorité pour modifier l’impression que vous transmettez.

 

Prenons un exemple simple, si nous revenons au cas de notre comptable qui veut se reconvertir dans le marketing digital, il pourrait changer le titre de son profil de “Accountant at XYZ” en “Marketing Digital enthusiast and Accountant at XYZ” par exemple. Il pourrait également modifier sa liste de compétences pour mettre en avant des compétences liées à son nouvel emploi souhaité. Réaliser un petit résumé témoignant de sa nouvelle passion pour le marketing digital est également conseillé !

 

Mais LinkedIn ce n’est pas qu’un profil. Vous pouvez utiliser la plateforme pour vous connecter avec des personnes que vous souhaitez rencontrer. Aujourd’hui, tout le monde ou presque est sur la plateforme, vous pouvez en quelques clics envoyer une invitation à la personne que vous voulez ! 

 

Attention à ne pas tomber dans le piège que nous décrivions dans cet article ! Envoyer des invitations LinkedIn ne fait pas de vous un réseauteur. Envoyer une invitation LinkedIn ne remplit même pas la première phase de la construction d’une relation professionnelle. N’oubliez donc pas de réellement faire connaissance avec les personnes que vous ajoutez.

 

Les groupes peuvent également s’avérer utiles, même si d’expérience, je n’ai jamais trouvé un groupe réellement actif. Sur le papier, les groupes pourraient vous permettre de rentrer en contact avec un ensemble de personnes intéressées par un domaine. Vous pourriez alors vous tenir informé de tendances ou d’informations dans ce domaine ainsi qu’entrer en contact avec des personnes que vous trouvez intéressantes. 

 

Notez que dans le même genre, vous pouvez rejoindre des groupes Facebook ou des communautés Slack, les communautés sur ces plateformes sont souvent plus dynamiques.

 

Finalement, vous pourriez vouloir prendre part à la tendance de création de contenu sur la plateforme. Créer et partager du contenu par rapport à votre domaine d’expertise pourrait vous aider à gagner en visibilité et en crédibilité ce qui peut grandement jouer en votre faveur pour construire votre réseau. Mais tâchez de ne pas perdre de vue qu’avoir 1000 abonnées ne signifie pas que votre vrai réseau se compose de 1000 personnes. Voyez ce qu’on en dit ici.

 

Un site web personnel

 

Si vous souhaitez aller plus loin qu’un profil LinkedIn, vous pouvez construire votre propre vitrine personnalisée sur le monde en créant votre site web personnel !

 

Un site web a des avantages par rapport à un profil LinkedIn puisqu’il est 100% personnalisable là où chaque profil LinkedIn se ressemble. Cependant, votre site peut être le plus beau du monde, s’il n’a pas de visiteurs il ne sert à rien. Il faut donc tenir compte de cela dans votre choix ! Votre site ne générera pas du trafic de lui-même, il faudra que vous attiriez des personnes sur celui-ci.

 

Vous pourriez vouloir créer votre propre site pour plusieurs raisons. Voici quelques-unes d’entre-elles :

  • vous êtes développeur/graphiste et vous voulez montrer de quoi vous êtes capable ;

  • vous avez une profession créative et vous voulez mettre en avant vos créations de la meilleure façon possible ;

  • vous souhaitez créer votre blog ;

  • vous souhaitez partager du contenu : podcast, ebooks, … ;

Bien sûr, pas besoin de savoir coder pour créer un site personnel qui en jette. Vous pouvez le créer via WordPress ou grâce à des créateurs de site web comme Wix, SiteW ou Jimdo par exemple.

 

En fonction de la solution que vous choisissez et de la complexité de votre site, comptez entre une journée et une semaine de travail pour imaginer et créer le site ainsi que quelques euros à une dizaine d’euros par mois pour l’hébergement sur un nom de domaine personnalisé.

 

Le CV

 

Si vous souhaitez trouver un nouveau job, mettez à jour votre CV. N’oubliez pas que votre CV doit être adapté à la recherche d’emploi que vous souhaitez initier. Mettre à jour vos compétences, votre titre, vos centres d’intérêt ou encore ajouter un petit paragraphe d’introduction peut transformer un CV en peu de temps !

 

Il existe des outils pour réaliser un CV via des templates en ligne. Citons par exemple Resume.io, cvmaker ou encore CVDesignR. Notez que Word, Google Doc et Page proposent également des templates de CV à compléter.

 

Avant de vous lancer, je vous conseille de jeter un œil à quelques inspirations pour créer un CV qui sort du lot. Par exemple, vous pouvez faire un tour sur Dribbble il y a toujours des choses très inspirantes !

 

La carte de visite

 

Ici plusieurs possibilités s’offrent à vous. 

 

Premièrement, vous pouvez opter pour les classiques cartes de visite en papier. Simples à faire et à partager, les cartes de visite en papier restent la norme pour s’échanger des informations de contact. 

 

Cependant, depuis l’arrivée du Covid-19, les choses ont changé. Les cartes de visite sont aujourd’hui vues comme un potentiel vecteur de contamination lors d’un échange physique et comme un bout de papier inutilisable lors d’un Zoom ou un Skype. Elles perdent donc la côte ! À ajouter à cela le fait qu’elles peuvent facilement être perdues ou endommagées font que de plus en plus de monde commencent à tourner le dos à ces fidèles compagnons en carton.

 

Est-ce que cela veut dire qu’il faut pour autant laisser tomber cet outil de votre liste ? Pas forcément !

 

Il existe deux types d’alternatives aux cartes de visite classiques. Certaines entreprises proposent une carte qui ressemble à une carte de banque et qui permet de transmettre ses informations via NFC à un téléphone. Cela vous permet en un simple geste de partager vos infos à une personne en rapprochant votre carte de son téléphone.

 

Même si ce type de cartes permet de ne plus “transmettre” un morceau de papier, avoir une carte de ce type ne vous permet pas d’utiliser votre carte de visite lors d’une rencontre en visio-conférence. De plus, certains problèmes sont inhérents à cette technologie. Un premier point est qu’il est indispensable que le téléphone de la personne en face ait la NFC et qu’elle soit activée pour que la magie opère. Aussi, il suffit d’oublier votre carte pour ne pas pouvoir échanger vos infos de contact.

 

Une deuxième alternative aux cartes de visite en papier est la carte de visite 100% digitale. La carte de visite digitale a souvent l’avantage d’être gratuite et de pouvoir être utilisée très rapidement (il n’y a pas de délai de livraison).

 

Le désavantage majeur réside généralement dans la difficulté de trouver une application vous permettant de créer une carte de visite belle et agréable à lire. Aussi, il faut qu’elle soit facile à partager pour que les personnes avec qui vous rentrez en contact puisse en profiter.

 

Si vous souhaitez obtenir une carte de visite digitale qui sort du lot, nous avons créé Weavve. Il s’agit d’une app vous permettant de créer une carte de visite complète et impactante en vous aidant à sa complétion. Vous pouvez partager votre carte très simplement via votre QR code ou via un lien à partager où vous le souhaitez (par email, par message, sur les réseaux sociaux, …).

 

Weavve comprend d’autres fonctionnalités comme la possibilité de scanner et classer vos cartes de visite en papier afin de ne plus jamais perdre une carte de visite. Si cela vous intéresse, découvrez plus d’infos ici.

 

Que vous utilisiez n’importe quelle alternative, une carte de visite est un outil puissant permettant de laisser une trace à vos interlocuteurs. Contrairement à un profil LinkedIn ou à un site web personnel, votre carte de visite est plus intime, seules les personnes à qui vous la partagez peuvent la voir et vous contacter. 

 

Gardez aussi à l’esprit qu’une bonne carte de visite doit sortir du lot. Elle doit montrer que vous êtes unique et permettre à la personne qui la reçoit de se souvenir de vous.

 

Le tinder du networking

 

Vous souhaitez rencontrer des personnes intéressantes mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Si c’est le cas, deux solutions s’offrent à vous : soit vous allez lire notre guide pour savoir comment commencer à réseauter, soit vous vous laissez tenter par les applis de rencontres version networking !

 

Shapr est la plus connue d’entre-elles. L’app vous permet de créer un profil dans lequel vous allez mentionner vos centres d’intérêts, ensuite l’algorithme va vous matcher avec des personnes qui partagent vos intérêts afin de vous proposer 15 nouvelles personnes à rencontrer chaque jour ! Vous pouvez également préciser l’objectif de votre networking en indiquant si vous souhaitez trouver un job, vous faire des amis, trouver un employé ou trouver un mentor. Certains le surnomme le tinder du réseautage.

 

Les applis pour trouver des événements 

 

Meetup par exemple est une application dont le principe est de trouver des “meetups”, c’est-à-dire des événements virtuels sur des thèmes qui vous intéressent. Lors de ces événements virtuels, profitez-en pour rencontrer des personnes et étendre votre réseau. Cela peut être un excellent moyen de faire la connaissance de personnes liées à un domaine. Vous pouvez même aller plus loin en organisant vos propres meetups.

 

Eventbrite et Bizzabo sont des apps très utilisées par les organisateurs d’événements. Typiquement, c’est sur ces apps que vous allez avoir votre ticket d’entrée, toutes les infos sur les événements auxquels vous participez (planning, bio des conférenciers, …) et vous pouvez même envoyer des messages depuis l’app aux personnes qui participent à l’événement où vous vous apprêtez à vous rendre ! Cela peut être un très bon moyen de préparer une rencontre avec une personne à un événement (en ligne ou hors ligne).

 

En conclusion

 

Nous avons vu que pour choisir ses outils de networking il faut d’abord revenir à l’objectif de votre networking. Aucun outil n’est une fin en soi, ils ne sont là que pour vous aider à atteindre votre objectif.

Nous avons également évoqué qu’il ne sert à rien d’avoir les meilleurs outils du monde si une simple recherche sur Google montre des choses compromettantes à propos de vous 😉. Il faut donc commencer par tri ! 

Nous avons ensuite passé en revue quelques outils (numériques ou non) afin de vous aider à sélectionner ceux qui vous aideront le plus.

 

Notez que la liste n’est pas exhaustive et que vous pourriez tirer profit d’autres outils comme Behance ou Dribbble pour les graphistes par exemple. 

 

Que la force du networking soit avec vous ! 💪

Santo Raneri

Santo Raneri

Founder @ Weavve

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
.

Découvrez aussi